[Culture] Coup de coeur BD : « Beate et Serge Klarsfeld : un combat contre l’oubli »

[Culture] Coup de coeur BD : « Beate et Serge Klarsfeld : un combat contre l’oubli »

« Beate et Serge Klarsfled : un combat contre l’oubli », Pascal Bresson et Sylvain Dorange, La Boîte à Bulles, 2020.

Beate et Serge Klarsfeld forment un couple pas comme les autres. Un couple symbolique. Tous deux sont connus pour avoir traqué, combattu et chassé les criminels nazis à travers le monde. De la fin de la Seconde Guerre Mondiale jusqu’à aujourd’hui.

Beate, une jeune Allemande installée à Paris, rencontre Serge, un Français juif dont le père a été déporté à Auschwitz pour sauver la famille, dans le métro.

Ainsi s’ensuit une longue période d’actions menées contre le nazisme : le 7 novembre 1968, Beate administre une monumentale gifle au chancelier et ancien nazi Kurt Kiesinger lors du congrès du CDU à Berlin.

Extrait

Entre autres, tentatives d’enlèvements sur Kurt Lischka à Cologne, traque sans fin du célèbre Klaus Barbie du Pérou à la Bolivie avant son procès en 1987 où il écopera de la réclusion à perpétuité, ou encore Maurice Papon, ancien collaborateur de Pétain sous Vichy dont la bataille dura dix-sept ans avant sa condamnation en 2002 à 10 ans de réclusion criminelle.

Quoi qu’il en soit, ce couple représente la Mémoire de la Shoah.

Beate et Serge Klarsfled, avec la bande dessinée consacrée à leur combat.


Adapté des Mémoires de Beate et Serge Klarsfeld parues en 2015 chez Fayard, c’est un roman graphique mêlant thriller, aventure et manuel d’histoire, d’une maîtrise totalement parfaite grâce à la documentation très fluide et très scénaristique de Pascal Bresson, quant au dessin de Sylvain Dorange, un aspect simpliste et épuré qui sied bien aux personnages. Résultat : ne cherchez plus de livres d’histoires pour l’école. Vous en avez un et il est essentiel pour ce qui est de la mission de transmission aux générations à venir. A ne pas louper !

Extrait

Pascal Bresson, né le 22 décembre 1969 à Reims, vit aujourd’hui à Saint-Malo. Scénariste et dessinateur de BD, on lui doit la série Jean-Corentin-Carré : l’enfant soldat, consacré au plus jeune poilu de Franc mobilisé sur le front durant la Guerre 14-18, mais aussi, en collaboration avec Erwan Le Saëc, Bugaled Breizh, 37 secondes (Locus Solus, 2016), autour de l’affaire du navire breton ayant coulé le 15 janvier 2004 entraînant la disparition de cinq marins, qui demeure aujourd’hui encore sans fin. Mais c’est en 2018 qu’il connaît un succès considérable critique et commercial, grâce à Simone Veil : L’Immortelle (Marabulles, 2018) avec Hervé Duphot, en hommage à l’une des grandes figures féministes, ancienne Juive déportée dans les camps de la mort, ayant milité pour la légalisation et la promulgation de la loi sur l’IVG. Enfin, il a adapté le best-seller de Tatiana de Rosnay, Elle s’appelait Sarah, aux côtés du dessinateur Horne.

Pascal Bresson

L’ayant rencontré à plusieurs reprises, une belle complicité s’est liée entre moi et Pascal, autour de la transmission, de l’écriture et du dessin. Car c’est une personne très humaine, profondément sensible et facilement abordable. J’oubliais, surtout… adorable. Je lui souhaite de continuer dans ses projets et qui sait, peut-être aurais-je un jour l’occasion d’en concrétiser un à ses côtés…

Sylvain Dorange

Né en 1977, Sylvain Dorange a toujours gribouillé des bandes dessinées dans ses carnets scolaires et composé des morceaux dissonants sur son vieux piano. Aux Arts Décoratifs de Strasbourg, il apprend les codes de la BD, la magie de l’animation 2D, la rudesse du story-board et réalise ses premières musiques de films. Claude Lapointe, illustre professeur, l’encourage à garder une dose de poésie dans son dessin. Fait marquant, en 2015, le chanteur Sanseverino lui demande de réaliser la pochette de son nouvel album, racontant en chansons les aventures du bagnard Henri Charrière. Le projet devient aussi une BD, Sanseverino est Papillon, édité par La Boîte à Bulles, adapté par Cécile Richard, chanté par Sanseverino et dessiné par Sylvain Dorange.

Beate et Serge Klarsfeld : un combat contre l’oubli, scénario de Pascal Bresson, dessins de Sylvain Dorange, La Boîte à Bulles, 2020. 25 €

Disponible dans toutes les librairies et en commande grâce à Click & Collect !!!

Vincent

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.